Tous les projets
 

Château Fond Roy

Faire peau neuve pour un château c'est retrouver sa fonction première: de l'habitat. Aussi, un parc paysager recréera un fil conducteur entre les abords du château.

Le projet vise à retrouver l’aspect originel du château. Cela passe d’une part par le démontage de toutes les parties ajoutées au fil des années ; et d’autre part par la reconstruction de certains éléments significatifs.

Situé sur l’avenue du Prince d’Orange 49-51 à Uccle, ce château fût conçu en 1909 et achevé en 1910 sous la direction de l’architecte Camille Damman pour le compte de Jean Berckmans, agent de change de Saint-Gilles en 1911.

En 1919, il fut acheté par le notaire Albert Poelaert, neveu de l’architecte Joseph Poelart, à qui nous devons entre-autre le Palais de Justice de Bruxelles.

À son décès, il passa en héritage à son épouse, Irma Vermeulen, en 1925. Vingt ans plus tard, la propriété fut transmise à ses enfants : Alexis et Liliane Vermeulen.

En 1947, la famille Vermeulen revendit le bien à la compagnie d’assurances Royale Belge. En 1948, le Royale Belge prend possession des lieux et entreprend de les transformer afin de satisfaire à la nouvelle fonction, à savoir un centre sportif et récréatif pour les membres du personnel et leurs enfants. La façade nord se voit dès lors modifiée par l’adjonction d’une loggia à arcade, mimant la pierre d’origine, et permettant ainsi également l’extension en sous-sol des zones de services.

En 1973, la compagnie d’assurance céda à son tour le domaine au Président Mobutu, ou plutôt à son épouse qui en était la propriétaire légale. Lorsque le Maréchal Mobutu devient propriétaire du château les transformations seront plutôt de l’ordre de l’aménagement et de l’organisation spatiale intérieurs, comme en témoigne les documents introduits à la Commune d’Uccle par l’architecte Pierre Corbisier.

En 1997, celle-ci vendit la propriété à l’Office des propriétaires, société immobilière bruxelloise présidée par Stéphane Jourdain.

En 1998, Monsieur Jourdain établi dans l’urgence le siège du Cercle de Lorraine au château Fond’Roy et entreprend alors un habillage intérieur. Les baies sont modifiées, les sols rehaussés au bel étage et dans les tourelles, une terrasse en bois ajoutée. Le Cercle de Lorraine quitte finalement les lieux en 2010, pour s’installer plus près du centre de Bruxelles, à l’hôtel de Mérode.

Aujourd’hui ce lieu appartient au groupe immobilier GH et l’exploitation ainsi que la gestion est gérée par Finest Place. Le Château acceuille actuellement séminaires et évènements haut de gamme.

Situation projetée

Les étages hors-sol, après avoir été débarrassés des adjonctions réalisées par les propriétaires antérieurs, seront rénovés de manière à retrouver leur fonction première : l’habitation.

Au premier sous-sol, les nouvelles baies de la façade recomposée permettent une connexion directe avec le jardin, et reprennent la structure supérieure tant au niveau des ouvertures qu’au niveau du style des châssis. Cet étage est rempiété sur 80cm afin de permettre une hauteur libre convenable.

Un second sous-sol est créé par rempiètement complet du château afin d’y accueillir les nouvelles fonctions. La reprise en sous-œuvre se fait sur la totalité de l’emprise du château afin de parer à tout risque de tassement différentiel du sol.

Le nouveau parking est lui situé en dehors de l’emprise du château. Ainsi cette partie travaillera de manière indépendante structurellement.

... de s’y faire construire un château aussi aussi imposant que discret, idéalement caché dans la verdure, château dont, par ailleurs, il vaut la peine de noter que le plan des dépendances indique des écuries prévues pour quatre chevaux — et une étable ?

Carlo R. Chapelle, Notes pour servir au projet d'une histoire de Fond'Roy, 2015

Partager